Chine: nouvelles pollutions chimiques

Le 10 janvier 2006 par Ludivine Hamy
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les autorités chinoises se veulent rassurantes. Officiellement, les deux nouvelles pollutions survenues la semaine dernière dans le centre et l'est du pays ne présentent pas de risque pour l’approvisionnement en eau potable et la santé de la population. Le 5 janvier, suite à la rupture d'une canalisation, six tonnes de diesel se sont déversées dans un affluent du Fleuve Jaune, deuxième plus grand fleuve de Chine. Le 7 janvier, à l'arrivée de la nappe dans la province de Shandong (est), le niveau de pollution était 27 fois supérieur à la norme, contraignant les habitants à cesser de pomper l'eau de la rivière. Selon les autorités locales, des barrages ont été ouverts pour diluer la pollution et des produits anti-polluants déversés dans le fleuve. La nappe devrait ainsi rejoindre la mer en fin de semaine, sans causer davantage de dégâts. De même, la pollution au cadmium provoquée, le 4 janvier, par une erreur de manipulation au sein d’une fonderie de la province du Guangdong semble être désormais maîtrisée. Ces deux nouvelles pollutions chimiques sont les troisième et quatrième survenues ces trois derniers mois dans le pays. La Chine vient d’annoncer qu’une enveloppe de 26,6 milliards de yuans (2,7 milliards d’euros) sera consacrée d’ici 2010 à la dépollution du fleuve Songhua, fortement contaminé fin 2005 par un accident industriel. On estime actuellement que 70% des rivières et fleuves chinois sont pollués.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus