Chine: les particules fines s’effacent, l’ozone prospère

Le jeudi 03 janvier 2019 à 17h 35 par Romain Loury
A Pékin, l'ozone en hausse de 3,1 ppb par an
A Pékin, l'ozone en hausse de 3,1 ppb par an

En Chine, la pollution à l’ozone ne cesse de grimper. En cause, la baisse de celle aux particules fines PM2,5 qui permettaient d’éponger ce gaz, révèle une étude américano-chinoise publiée lundi 31 décembre dans les Proceedings of the National Academy of Sciences (Pnas).

Extrait : C’est un phénomène que les chercheurs ne parvenaient pas à s’expliquer: malgré les succès, à parfaire, de la politique chinoise de lutte contre la pollution de l’air, l’ozone ne cesse de progresser. Depuis 2013, sa teneur...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus