Chine: le vélo électrique tire la consommation de plomb

Le 14 décembre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Malgré la colonisation rapide des routes chinoises par l’automobile, la petite reine n’a pas dit son dernier mot. Mais les vélos chinois actuels n’ont plus rien à voir avec les glorieuses bicyclettes de la longue marche. De Shanghaï à Canton, le vélo qui fait fureur est désormais … électrique. Selon une étude réalisée par le consultant Wood Mackenzie, pas moins de 120 millions de bécanes à assistance électrique sillonnent les routes de l’Empire du milieu. Un chiffre qui pourrait grimper de 25% d’ici à 2015.
 
Cette forte croissance du marché du 2 roues du moindre effort a une conséquence inattendue: elle va faire monter les cours mondiaux du plomb. Sur le marché londonien des métaux (le LME), la tonne de métal lourd se négocie actuellement à 2.080 dollars (1.580 euros). Et selon les projections du LME, les prix pourraient s’apprécier de plus de 20% au cours de la prochaine année. De nombreux courtiers estiment que la tonne de plomb pourrait mettre flirter avec les 2.500 $ (1.900 €) d’ici la fin de l’année prochaine.
 
Le LME, explique Bloomberg, a récemment reçu des «manifestations d’intérêt» pour rafler 80% des contrats à terme sur le plomb. Ces manifestations proviennent de Chine. Beijing consomme, en effet, près de la moitié du plomb mondial et l’an prochain, la Chine entend accroître de près de 10% ses besoins. La faute à l’explosion de la production locale de batteries pour voitures, mais aussi et surtout pour vélos électriques.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus