Chine: la croissance au détriment de l’environnement

Le 03 janvier 2006 par Ludivine Hamy
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les eaux souterraines, qui fournissent près de 70% de l'eau potable des 1,3 milliard de Chinois, sont polluées dans 90% des villes chinoises. Tel est le constat alarmant dressé par l'agence de l'environnement chinoise. Selon les chiffres officiels, plus de 70% des rivières et des lacs sont pollués et environ 400 des 600 villes les plus importantes souffrent de pénuries récurrentes. En outre, 300 millions de personnes habitant dans les zones rurales ne disposent pas d'eau potable. Parmi les facteurs explicatifs, on note le recours intensif aux engrais (280 kg par ha) dans les campagnes ainsi que l’importance des rejets industriels et humains (enfouissement des déchets dans les villes), sans oublier la multiplication des accidents industriels, comme en témoignent les deux accidents écologiques qui se sont produits récemment, l'un dans le nord-est, dans le Heilongjiang (déversement de benzène), et l'autre dans le sud de la Chine, dans le Guangdong (pollution au cadmium). Aujourd’hui, les autorités chinoises affirment avoir pris conscience de la gravité du problème. La preuve: plus de 18 milliards de yuans (1,83 Mds d’euros) auraient été officiellement investis depuis 2000 dans 800.000 projets destinés à l'eau potable dans les campagnes. De leur côté, les députés prévoient de renforcer en 2006 la loi sur la prévention et le contrôle de la pollution de l'eau. Vœu pieux ou réel signe de changement?


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus