Chine et Europe renforcent leurs liens

Le 16 juillet 2018 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Les deux leaders de la lutte contre le réchauffement?
Les deux leaders de la lutte contre le réchauffement?
DR

Qualifiées d’«ennemis», par le président des Etats-Unis, l’Union européenne et la Chine se sont retrouvées, à Pékin ce lundi 16 juillet, pour le 20e sommet bilatéral annuel. L’occasion pour les deux partenaires de tenter d’éteindre les incendies commerciaux allumés, ces dernières semaines, par Donald Trump.

 

L’occasion, aussi, pour la seconde et la troisième puissance économique du monde de renforcer leurs liens environnementaux, notamment dans les domaines de la préservation de la biodiversité[1], des océans ou de l’économie circulaire. A cet égard, Bruxelles et Pékin sont convenus, par exemple, d’améliorer leur coopération douanière pour éviter que les entreprises du Vieux monde n’exportent vers la Chine des déchets interdits de valorisation par la nouvelle réglementation locale.

collaboration renforcée

A 5 mois de la conclusion du prochain sommet climatique mondial (la COP 24 de Katowice), Chine et Union européenne confirment qu’elles entendent intensifier leur collaboration sur le changement climatique, les énergies ‘propres’ et le transport aérien moins carboné. Europe et Chine assurent aussi qu’elles publieront en 2020 leurs engagements à long terme pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Ces engagements impliquent que les deux parties travaillent de concert sur l’atténuation, l’adaptation, la capacité d’action, le droit climatique et les marchés de quotas d’émission (ETS, en Europe).

marchés communs?

Côté énergie, la Chine souhaite s’inspirer des systèmes communautaires de labellisation. Premier marché mondial pour les énergies renouvelables, la Chine souhaite les voir alimenter son projet de grandes infrastructures routières et ferroviaires entre l’empire du milieu et l’Europe: la nouvelle route de la Soie. Raison pour laquelle Pékin et Bruxelles vont intensifier leur coopération en matière d’interconnexion des réseaux d’électricité. Une collaboration commerciale semble envisageable entre les deux parties concernant les énergies vertes à destination des pays les moins avancés, les petits Etats îliens et l’Afrique.



[1] La Chine organisera en 2020 la conférence des parties à la convention de l’ONU sur la diversité biologique.

 



Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus