Chili con taxe carbone

Le 03 octobre 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
En juin, Michelle Bachelet inaugurait la plus puissante centrale PV chilienne.
En juin, Michelle Bachelet inaugurait la plus puissante centrale PV chilienne.
DT

Le Chili est donc le second pays d’Amérique latine à taxer ses émissions de gaz carbonique. En fin de semaine dernière, la présidente chilienne, Michelle Bachelet, a promulgué la loi instaurant une taxe de 5 dollars (4 euros) par tonne de CO2 rejetée par des installations d’au moins 50 mégawatts.

 

Le dispositif doit entrer progressivement en vigueur et sera totalement opérationnel en 2018. Il ne s’appliquera pas aux installations brûlant de la biomasse. Le Chili entend réduire de 20% ses émissions de gaz à effet de serre entre 2007 et 2020. A plein régime, cette taxe devrait rapporter 160 M$ (128 M€) par an au trésor chilien.

 

Au début de l’année, c’est le Mexique qui a institué une taxe sur la vente de carburant et de combustible, en fonction de leur contenu en carbone. En moyenne, cela représente une taxation de 3 $ (2,4 €) par tonne de dioxyde de carbone. Un dispositif semblable existe aussi au Costa Rica, sur les carburants.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus