Chez les ados, le portable affaiblit la mémoire

Le 30 juillet 2018 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Un accessoire convivial
Un accessoire convivial

Du fait de l’exposition du cerveau aux ondes électromagnétiques, l’usage intensif de téléphones portables pourrait diminuer la mémoire des adolescents, révèle une étude suisse publiée dans la revue Environmental Health Perspectives.

En termes d’effets sanitaires du portable, ce sont surtout les cancers qui ont été étudiés. L’étude INTERPHONE a ainsi suggéré qu’un usage intensif favorisait le risque de gliome, du côté de la tête où le portable était le plus utilisé.

Les effets cognitifs sont en revanche bien moins connus. La question est d’importance, en particulier chez les adolescents, dont le cerveau est en développement et qui utilisent abondamment les téléphones mobiles.

Baisse de la mémoire figurale

L’équipe de Martin Röösli, de l’Institut tropical et de santé publique suisses (Swiss TPH) a étudié le sujet chez 895 adolescents âgés de 12 à 17 ans: pour chacun d’entre eux, l’équipe a analysé les résultats à des tests de mémoire en fonction de la durée quotidienne d’utilisation du portable. Et le bilan est pour le moins inquiétant.

Les chercheurs montrent qu’il existe un effet du portable sur la mémoire figurale, celle qui a trait aux figures géométriques -mais pas sur la mémoire verbale, relative aux mots. Cet effet n’était observé qu’en cas d’utilisation téléphonique sans kit main-libre, pas pour des usages sous forme de SMS ou de jeux, liés à une moindre exposition aux ondes.

Surtout du côté droit

Fait frappant, la baisse était plus prononcée chez les adolescents utilisant leur portable du côté droit. Or c’est justement dans l’hémisphère droit que se loge la mémoire figurale, rappellent les chercheurs.

Pour Martin Röösli, «nous ne savons pas encore quels mécanismes les ondes électromagnétiques pourraient affecter les processus cérébraux, ni même quelles sont les conséquences à long terme. Les risques potentiels pour le cerveau peuvent être minimisés en utilisant un kit main-libre ou la fonction haut-parleur, en particulier lorsque la qualité du réseau est faible et que le portable fonctionne à puissance maximale».



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus