Chauffage à bois: les impacts sur la qualité de l’air

Le 01 octobre 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’influence du chauffage à bois sur la qualité de l’air intérieur et extérieur en milieu rural est confirmée, selon un rapport de l’Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris) mis en ligne le 21 septembre (1).

Co-financée par l’Ademe et le Meeddm, une étude a été conduite par l’Ineris, en partenariat avec le LCME, le CSTB et le Citepa, dans 6 habitations en milieu rural équipées de dispositifs de chauffage à bois.

Concernant l’air intérieur, l’influence du chauffage à bois s’est révélée «mineure» sur les concentrations en dioxyde d’azote (NO2) et monoxyde de carbone (CO), mais «notable» pour les particules fines (PM2,5 et PM10), et «majeure» pour le benzène et les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). En revanche les taux en formaldéhyde n’ont pas été affectés par le chauffage à bois.

Concernant l’air extérieur, l’étude a confirmé l’impact marqué du chauffage à bois. Les concentrations en gaz (SO2, NO, NO2, NOx et O3) étaient inférieures aux valeurs réglementaires. En revanche, les concentrations en particules (PM2,5 et PM10), en benzène et benzo[a]pyrène (B[a]P) se sont montrées proches ou supérieures aux valeurs observées pendant la même période sur des sites urbains voisins (Creil, Paris).

«Les facteurs d’émission obtenus dans l’étude ne remettent pas en cause ceux utilisés à ce jour par le Citepa, sauf éventuellement pour les particules et les taux de benzène dans les émissions de composés organiques volatils non méthaniques (COVNM)», souligne le rapport. Les résultats de cette étude se révèlent globalement similaires à ceux de l’étude sur banc d’essai réalisée par l’Ineris en 2002 et comparables à ceux d’essais récents conduits en Finlande. L’Ineris juge toutefois souhaitable de reproduire le protocole pour d’autres habitations et en milieu urbain.

(1) «Evaluation de l’impact des appareils de chauffage à bois sur la qualité de l’air intérieur et extérieur» rapport final de l’Ineris (2008)


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus