Chaud, le mois de janvier

Le 16 février 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Malgré la neige et les effets refroidissants de La Nina, janvier fut le 17 e mois le plus chaud enregistré par le Centre des données climatiques américain (NCDC, selon l’acronyme anglais).

 

Dans un communiqué publié mardi 15 février, le NCDC indique que la température moyenne globale a atteint 12,38°C, soit 0,38°C de mieux que la moyenne des températures mesurées en janvier durant tout le XXe siècle.

 

A terre, la température moyenne globale a été légèrement plus chaude que d’habitude (+ 0,45°C ). Le mercure est resté particulièrement élevé au Canada oriental, en Iran et dans l’essentiel de la Sibérie.En revanche, le sud de la Sibérie, la Mongolie et une bonne partie de la Chine ont grelotté.

 

En mer, la température a été globalement supérieure de 0,35°C à la moyenne observée à pareille époque durant le siècle dernier. La température était particulièrement élevée dans le sud du Pacifique et de l’océan Indien et dans l’Atlantique nord.

 

Ce qui explique peut-être la petitesse de la taille des glaces de mer arctiques: 13,55 millions de kilomètres carrés, soit 8,7% de moins que la moyenne du XXe siècle. Dans les confins de l’hémisphère Sud, la glace de mer antarctique accuse un déficit de 7,5% par rapport à la moyenne. Depuis 1979, poursuit le NCDC, jamais les glaces de mer du mois de janvier n’avaient occupé de si faibles surfaces.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus