Chasse à la baleine: le Japon ralentit sa course

Le 16 février 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Depuis le 10 février, les chasseurs de baleine japonais ont été contraints de suspendre leur mission en Antarctique et envisagent d’y mettre fin plus tôt que prévu, indique l’AFP le 16 février. Pression des écologistes ou stocks massifs de chair de baleine déjà accumulés?

Officiellement, le Japon doit capturer cette année 1.000 cétacés, à des fins «scientifiques». Une pratique tolérée par la Commission baleinière internationale[1], mais qui offusque les écologistes et certains pays comme l’Australie: ce pays a introduit en juin 2010 une instance devant la Cour internationale de justice (CIJ) contre le Japon pour «violation alléguée des obligations internationales relatives à la chasse à la baleine» (dans le JDLE).

Car ce n’est plus un secret pour personne: à la suite de ces campagnes japonaises, la viande de baleine se retrouve chaque année sur les étals des commerçants.

Le baleinier nippon Nisshin Maru est poursuivi par le navire de Sea Shepherd[2], qui s’oppose à cette chasse illégale depuis la fin des années 1970. C’est pourquoi, pour des « raisons de sécurité », les Japonais songent à écourter leur mission, selon Tatsuya Nakaoku, un responsable de l'Agence des pêches. Il y a déjà eu de nombreux heurts entre les deux camps lors des campagnes précédentes.

Mais ce n’est sans doute pas le harcèlement de Paul Watson (à la tête de l’organisation écologiste) et son équipe qui est à l’origine de la suspension de la pêche ces derniers jours.

«Le navire amiral de la flotte baleinière aurait une capacité insuffisante pour stocker davantage de baleines», rapporte de son côté un militant de Greenpeace.



[1] Le Japon bénéficie en effet d’un permis spécial pour pouvoir poursuivre son programme de recherche scientifique sur les baleines dans l’Antarctique («Jarpa II»).

[2] association à but non lucratif de conservation de la faune et de la flore marines



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus