Chasse à la baleine: le Japon persiste

Le 22 avril 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Non content de l'arrêt de la CIJ, le Japon réitère sa chasse dans l'Océan pacifique
Non content de l'arrêt de la CIJ, le Japon réitère sa chasse dans l'Océan pacifique

Alors que la Cour internationale de justice a ordonné au Japon, le 31 mars, de mettre fin à son programme de chasse dans l’Antarctique Jarpa II, Tokyo persiste et signe.

Le ministre japonais de la pêche, Yoshimasa Hayashi, a en effet annoncé, le 18 avril, qu’il allait lancer un nouveau programme de chasse visant les baleines de l’océan Pacifique. Il a ajouté que les quotas seraient revus à la baisse, passant de 380 à 210 baleines par an.

Lors de la saison 2012/2013, Tokyo a prélevé 319 cétacés dans l’océan Pacifique, soit trois fois plus que dans l’océan austral où 109 baleines ont été tuées.

Ce nouveau programme de recherche, qui sera présenté à la commission baleinière internationale à l’automne, reste soumis à la Convention internationale pour la réglementation de la chasse à la baleine et en particulier à son article 8, qui réglemente les permis spéciaux accordés par les Etats, en les conditionnant à des fins de recherches scientifiques. Cette convention s’applique «à toutes les eaux dans lesquelles des usines flottantes, stations terrestres et navires baleiniers, se livrent à la chasse à la baleine».

 

Un programme à l’étude en Antarctique

En ce qui concerne l’Antarctique, aucune campagne ne sera menée lors de la prochaine saison 2014/2015 et Jarpa II est abandonné. Mais l’institut japonais de recherche sur les cétacés a indiqué aux Etats-Unis qu’il envisageait de conduire un nouveau programme pour la saison 2015/2016.

Après le verdict prononcé le 31 mars, l’organisation Sea Shepherd, l’Australie (qui a porté l’affaire devant la Cour) et la Nouvelle-Zélande craignaient que Tokyo ne poursuive sa chasse au cétacé, en détournant l’arrêt de la CIJ, comme il a détourné le moratoire depuis 1987.

Selon un sondage publié ce 22 avril par le quotidien japonais Asahi Shimbun, 60% de la population japonaise soutient le programme national alors que 14% seulement consomme de la viande de baleine.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus