Charbon: Londres sort, Berlin toujours pas

Le 09 novembre 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
En Allemagne, la sortie du charbon est bloquée par Sigmar Gabriel, un ancien ministre de l'Environnement.
En Allemagne, la sortie du charbon est bloquée par Sigmar Gabriel, un ancien ministre de l'Environnement.
DR

Le gouvernement britannique précise les conditions de sa sortie du charbon. L’équipe d’Angela Merkel ne parvient pas à s’entendre sur la transition énergétique de l’Allemagne.

Cela aurait pu être la bonne nouvelle de la COP 22. Ces dernières heures encore, les observateurs espéraient que les membres du gouvernement Merkel allaient s’entendre sur le projet de plan d’action Climat 2050. En moins de 70 pages, le document explique comment l’Allemagne va réduire de 80 à 95% ses émissions carbonées entre 1990 et 2050. Ce qui signifie l’abandon du charbon, sujet sensible, outre-Rhin.

660.000 syndiqués

A la surprise générale, le puissant ministre de l’industrie Sigmar Gabriel a mis son veto au projet dans la soirée de mardi 8 novembre. Rien à voir avec le climato-scepticisme, cette fois. L’ancien ministre fédéral de l’environnement (entre 2005 et 2009) est aussi le leader du parti social-démocrate (SPD). A ce titre, il n’entend pas se mettre à dos le syndicat des mineurs, de l’industrie chimique et de l’énergie (IG BCE), qui revendique 660.000 encartés. Selon une porte-parole du ministère de l’environnement, le projet pourrait de nouveau être soumis au gouvernement dans les prochains jours. La chancelière Merkel souhaitant toujours le valider avant la fin du sommet climatique de Marrakech.

Out in 2025

Quoi qu’il en soit, Berlin se fera voler la vedette par Londres. Le gouvernement de Theresa May a publié, ce mercredi 9 novembre, sa feuille de route de sortie du charbon. Sans surprise, la mise à l’arrêt des dernières centrales électriques au charbon reste toujours prévue pour 2025. Greg Clark, ministre de l’économie et de l’énergie, a par ailleurs confirmé que 730 millions de livres (825 M€) de soutien annuel à la production d’électricité d’origine renouvelable sont toujours programmées pour les 15 prochaines années.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus