Charbon: l’Espagne va signer des contrats de transition énergétique

Le 29 octobre 2018 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
La moitié des centrales au charbon espagnoles devrait aussi fermer.
La moitié des centrales au charbon espagnoles devrait aussi fermer.
B25es

Il était temps. Deux mois avant l’échéance, le gouvernement espagnol a conclu un accord permettant d’accélérer la fermeture des mines de charbon, en contrepartie d’un soutien financier pour les régions touchées et les mineurs.


C’est la plus importante action de décarbonation à porter au crédit de la ministre espagnole de la transition écologique. Mercredi 24 octobre, Teresa Ribeira et la ministre du travail Magdalena Valerio ont conclu un accord avec les organisations syndicales et patronales du royaume sur la fin du charbon. En contrepartie d’un important soutien financier, le gouvernement socialiste va engager la fermeture de la vingtaine de mines de charbon en activité, outre-Pyrénées.

accord urgent
Pour l’administration du Premier ministre Pedro Sanchez, il y avait urgence à trouver un tel accord. Le 27 mai 2016, la Commission européenne avait autorisé Madrid à consacrer plus de 2 milliards d’euros d’aides à la fermeture de 26 mines non rentables, à condition que l’extraction du charbon et du lignite ait cessé en 2019. Ces aides pourront être versées jusqu’en 2027, selon la décision de décembre 2010 «relatif aux aides d’Etat destinées à faciliter la fermeture des mines de charbon qui ne sont pas compétitives».

250 M€ étalés sur 5 ans

Nous n’en sommes pas là. D’ailleurs, l’accord conclu la semaine passée ne porte que sur le versement de 250 M€ étalés sur 5 ans, «destinés à soutenir les initiatives commerciales et le développement des régions minières». En clair, le gouvernement central va conclure des contrats de «transition juste» pour soutenir l’activité économique. Les régions minières devront notamment remettre en état les sites miniers et développer les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, précise un communiqué du ministère de la transition écologique. Le financement des retraites anticipées des 600 mineurs concernés est, quant à lui, encadré par le décret royal du 1er août 2014.

15 centrales au charbon
La fin des mines espagnoles annonce celle des centrales au charbon. Ce qui n’était pas forcément évident. La moitié seulement du charbon consommé par les 15 centrales en service est extraite du sous-sol des Asturies, de Galice, d’Aragon et de Castille. Le reste est importé. Pour autant, les électriciens ibériques vont arrêter une bonne partie du parc. Selon El Pais, 8 des 15 installations devraient être déclassées dans les prochains mois.

En cause, la hausse des prix des quotas d’émission, mais surtout l’arrêt en 2020 des aides publiques à la dépollution des émissions. Entre 2007 et 2020, Iberdrola, Endesa, Gas Natural, EDP et Viesgo auront perçu 440 M€ pour installer des systèmes de désulfurisation. En 2016, les centrales au charbon espagnoles ont émis 46 millions de tonnes de CO2. Soit 18% des émissions carbonées du royaume.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus