Charbon chinois: plus de concurrence pour moins de pollution

Le 22 avril 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’Agence internationale de l’énergie (AIE) a publié lundi 20 avril un rapport intitulé «Un charbon plus propre en Chine», préconisant une ouverture à la concurrence du secteur du charbon en Chine afin de réduire la pollution générée par cette industrie.
«Si nous nous félicitons de la Chine pour sa contribution importante à la sécurité de l'approvisionnement énergétique mondial, il est dans l'intérêt de tous de veiller à ce que les préoccupations environnementales liées à l’utilisation du charbon soient prises en compte, même en ces temps d'incertitude économique», a déclaré Nobuo Tanaka, directeur exécutif de l'AIE, lors de la présentation à Pékin de cette publication.

En Chine, le charbon représente environ 70% de la consommation d’énergie primaire. En 2009, le pays pourrait devenir le premier émetteur de gaz à effet de serre, passant devant les Etats-Unis (1). Le rapport insiste sur l’urgence à déployer des technologies avancées afin de poursuivre la réduction des émissions de dioxyde de soufre et poussières, mais aussi de sécuriser et améliorer les procédés d’extraction du charbon dans les mines. Parmi les grandes recommandations qu’il formule, le rapport conseille de «mettre en place un marché mondial des technologies du charbon propre, […] essentiel pour libérer le potentiel de la technologie». Dans le même temps, il appelle la Chine à augmenter ses collaborations internationales sur ces sujets-là.

(1) Dans le JDLE: «La Chine, 1er émetteur de gaz à effet de serre en 2009»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus