Chaque Européen produit 1,8 tonne de déchets non minéraux par an

Le 20 septembre 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
En 2008, la quantité totale de déchets non minéraux générés dans l’Union européenne (UE) a atteint 920 millions de tonnes, soit 1.800 kilogrammes par habitant, informe Eurostat dans un communiqué du 19 septembre.
 
Les déchets dits «non minéraux» sont ceux qui ne proviennent ni du secteur minier ni de celui la construction. Il s’agit donc des «déchets générés par tous les secteurs économiques ainsi que par les ménages, incluant donc à la fois les déchets générés par la production et la consommation», explique l'office statistique de l'Union européenne.
 
26% de ces résidus ont été produits par le secteur industriel, 50% par d’autres activités comme l'agriculture, l'énergie et les services et 23% par les ménages.
 
Les Etats membres dont la production est la plus forte sont le Royaume-Uni, avec plus de 143 Mt, soit 16%, l’Allemagne avec 129 Mt (14%) et la France (58 Mt, soit 10%).
 
Au concours de la plus faible quantité de déchets par habitant, c’est Malte qui décroche la timbale avec 970 kg per capita. Soit près de 10 fois moins qu’un Estonien (8,2 t), 5 fois moins qu’un Finlandais (4,3 t) et 3 fois moins qu’un Autrichien ou un Suédois. En France, nous sommes dans la moyenne, avec près de 1.470 kg par habitants.
 
 «Le niveau élevé de déchets générés en Estonie est dû à la grande quantité de déchets provenant du secteur de l'énergie et du raffinage, découlant de l'exploitation des schistes bitumineux, tandis qu'en Finlande, en Autriche et en Suède, il est dû essentiellement aux déchets du bois», précise le communiqué.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus