Changer de banque pour dire bye bye aux fossiles

Le 19 mai 2015 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
4 banques françaises sont très largement investies dans des projets charbonniers
4 banques françaises sont très largement investies dans des projets charbonniers

Une campagne pour dire «bye bye aux fossiles» a été lancée par les Amis de la Terre. Objectif: permettre aux citoyens d’interpeller leur banque pour qu’elle se désinvestisse des énergies fossiles, alors qu’une mobilisation plus large s’étend en France.

 

L’opération fait suite à la publication, le 5 mai dernier, d’un rapport analysant les investissements charbonniers de 26 banques internationales dont 4 établissements français, par les ONG BankTrack, Rainforest Action Network et Sierra Club.

 

«BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole et BPCE Natixis continuent de financer allègrement le secteur du charbon. Ce qui fait de La France le 4e pays financeur des 30 plus gros producteurs d’électricité mondiaux à partir du charbon, avec près de 5,4 milliards de dollars[1] injectés en 2014», explique Lucie Pinson, chargée de campagne Banques privées aux Amis de la Terre.

 

Seule avancée: les militants écologistes ont obtenu l’abandon de financement de quelques projets pharaoniques comme ceux du Bassin de Galilée dans l’Etat du Queensland, en Australie. Le 27 mars dernier, BNP Paribas, Société Générale et Crédit Agricole ont ainsi assuré qu’ils n’y participeraient pas.

 

Mais ce geste est loin d’être suffisant par rapport aux exigences climatiques. Les Amis de la Terre multiplient donc les axes de mobilisation: une campagne destinée au grand public (jechangedebanque.eu), un appel direct aux banques pour qu’elles se désengagent des projets charbonniers (l’appel de Paris), ou encore une campagne lancée ce 19 mai contre EDF et Engie, qui détiennent 46 centrales à charbon à travers le monde, responsables de 151 millions de tonnes équivalent CO2 par an, soit environ la moitié des émissions françaises.



[1] Soit 4,8 milliards d’euros

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus