Changement climatique: l’UE s’ouvre au monde

Le 10 juillet 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Des biocarburants brésiliens sur le marché européen et la Californie dans le marché de quotas de CO2 européen. Ce sont deux projets qui ont été annoncés la semaine dernière et qui pourraient resserrer les liens entre l'Europe et le reste du monde en matière de lutte contre le réchauffement climatique.

Jeudi 5 juillet, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso s'est prononcé en faveur de la création d'un «marché international des biocarburants» qui s'accompagnerait d'une «convergence des normes techniques» et qui se ferait au bénéfice des pays en voie de développement. Il a été soutenu par le président brésilien Luiz Inácio Lula da Silva qui pose son pays comme un exemple pour les pays pauvres.

Par ailleurs, le ministère allemand des affaires étrangères a annoncé, vendredi 6 juillet, étudier la possibilité pour certains Etats d'outre-Atlantique d'intégrer le système communautaire d'échange de quotas d'émission (SCEQE). En août, le ministre Franck-Walter Steinmeier devrait rencontrer aux Etats-Unis le gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger et les entreprises régionales pour discuter des modalités d'un tel projet. «En tant que pays industrialisés et plus gros pollueurs du monde, les Etats-Unis et l'Europe doivent montrer le chemin», a estimé un représentant officiel allemand qui a ajouté: «Cela donnerait un signal aux autres pays comme la Chine et l'Inde, que nous aimerions voir se joindre à nos efforts pour lutter contre le changement climatique.»






A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus