Champs électromagnétiques et santé: nouvel avis européen

Le 05 février 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le Comité scientifique sur les risques émergents et nouvellement identifiés pour la santé (Scenihr), placé sous l’autorité de la Commission européenne, a publié mardi 3 février un avis sur les effets potentiels sur la santé des ondes électromagnétiques.

Suite à la demande de la Commission, le Scenihr a conduit une réactualisation de son avis de 2007, en analysant plus de 200 nouvelles études scientifiques. Ses conclusions sont dans l’ensemble inchangées.

Concernant les ondes radiofréquences utilisées dans les technologies de communication «sans fil», un lien avec l’augmentation des cancers au sein de la population s’avère peu probable. Mais de nouvelles études sont nécessaires pour clarifier les effets de la téléphonie mobile chez les enfants et chez les adultes ayant un usage fréquent, et pour une exposition à long terme, au-delà de 10 ans.

Les effets sur la santé des ondes de fréquence intermédiaire, de plus en plus utilisées, notamment dans les portails anti-vol et les détecteurs de métaux, sont encore mal connus.
Les ondes à extrêmement basses fréquences, utilisées dans les lignes à haute tension, «pourraient contribuer aux leucémies chez l’enfant», indique le Scenihr conformément à ses conclusions de 2007. En outre, deux récentes études épidémiologiques ont permis d’identifier un lien possible avec la maladie d’Alzheimer.

Un atelier sur le thème des ondes électromagnétiques et de la santé sera organisé par la Commission les 11 et 12 février prochains à Bruxelles.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus