Ces loups qu’on empoisonne

Le 13 mai 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Pour les anti loup, un bon loup est un loup mort.
Pour les anti loup, un bon loup est un loup mort.
DR

Comment exploiter au maximum une ressource soumise à quota? Simple, en sortant une partie de ladite ressource desdits quotas. C’est le calcul fait par les anti-loup.

En fin d’année passée, un jeune canidé est victime d’un accident de la route, sur la commune d’Arvieux (Hautes-Alpes). Problème, comme l’indiquent les résultats de l’autopsie communiqués ce mardi 13 mai par la Dreal[1] de Rhône-Alpes, Ysengrin avait une importante quantité de chloralose dans l’estomac.

Interdit en France et en Europe depuis 1997, cet organochloré a longtemps été utilisé, en agriculture, pour tuer oiseaux et rongeurs, mais aussi par les vétérinaires comme un puissant somnifère. Les braconniers en font aussi un usage immodéré, sur terre comme dans les rivières.

La dose absorbé par le loup d’Arvieux n’a pas suffit à le tuer: juste à amoindrir sa vigilance, jusqu’à la rencontre fatale avec une voiture. Mais cela n’a rien d’un accident. «Le chloralose présent dans l'estomac du loup est en quantité importante. Il ne s'agit pas d'une contamination-relais, c'est-à-dire, une contamination après consommation d'une proie intoxiquée», confirme Denis Felix, chargé de la coordination interrégionale du plan national Loup, au sein de la Dreal.

Conformément au plan Loup, qui prévoit d’abattre 24 loups entre 2013 et 2014, le spécimen empoisonné sera décompté des quotas officiels. En d’autres termes, les chasseurs pourront tirer plus de loups. Depuis 2013, le plafond des 24 loups a été ainsi rehaussé à 10 reprises.

Les membres du collectif des associations pour la protection du loup en France (Cap loup) ont annoncé leur intention de déposer plainte pour destruction d’espèce protégée. Un délit passible de 15.000 euros d’amende et d’un an d’emprisonnement.

 



[1] Dreal: Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus