Certification: Ecocert intègre Ecopass

Le 16 mai 2005 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le marché de la certification est encore en mouvement: le certificateur de produits biologiques Ecocert a pris une participation majoritaire chez Ecopass qui ne s'occupe que de système de management environnemental.

Ecocert, acteur de la certification de produits agroalimentaires biologiques, vient de prendre une participation majoritaire au sein de la société Ecopass, détenue par le courtier d'assurance Gras Savoye. Ecopass certifie et vérifie pour sa part les systèmes de management environnemental selon les référentiels de la norme iso 14.001 ou du Système de management de l'environnement et d'audit (SMEA). La société devrait appartenir entièrement à Ecocert en 2007.

Ecocert certifie près de 76% des agriculteurs et 70% des industriels biologiques français. Elle a également développé des référentiels sur les fertilisants biologiques et sur les cosmétiques biologiques pour lesquels une centaine d'entreprises sont déjà clientes. «Notre entrée dans Ecopass va nous permettre de répondre à une demande de nos clients industriels qui cherchent à aller au-delà d'une certification produit pour une certification système de management», explique Philippe Blais, responsable qualité client d'Ecocert. Cette société, qui réalise 3,2 millions d'euros de chiffre d'affaires en France et plus de 4,6 millions à l'international, va également pouvoir élargir sa clientèle, même si elle assure que ce n'est pas son but premier puisque Ecopass s'est surtout tournée vers les collectivités locales et les administrations.

Ainsi après la fusion Afaq-Afnor, il semble que le monde de la certification continue de se concentrer, notamment pour faire face à l'international. Chez Ecocert, on affirme que le choix Ecopass était presque naturel: «Nous partageons des valeurs d'environnement et de développement durable que l'on ne retrouve pas chez Afaq ou au Bureau Veritas qui ne font pas seulement de l'environnement», conclut Philippe Blais. L'avenir dira si les spécialistes ont une place à tenir sur le marché.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus