Certains salariés trop exposés aux produits dangereux

Le 12 août 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le ministère chargé de l'emploi vient de publier un rapport qui évalue l'exposition des salariés aux produits mutagènes et reprotoxiques.

Une synthèse publiée par le ministère chargé de l'emploi montre que 1,1% des salariés est exposé aux produits mutagènes (186.000 personnes), et 1% aux produits reprotoxiques (180.000 personnes). Ces résultats proviennent de l'étude Sumer (1) menée entre juin 2002 et fin 2003 et regroupant 1.792 médecins et 56.314 salariés (dont 49.984 ont répondu). Dans le cas des produits mutagènes, ce sont les secteurs de la métallurgie et de la transformation des métaux qui ont le plus de salariés concernés (5% de l'effectif), suivis du secteur chimie-caoutchouc-plastique (4%) et de l'industrie des équipements mécaniques (3%). Ce sont le chrome et ses dérivés qui touchent le plus les salariés avec un taux d'exposition de 6 sur 1.000, puis le benzène (3 sur 1.000), les acrylamides (2 sur 1.000) et l'oxyde d'éthymène (1 sur 1.000). Si l'utilisation des produits semble globalement maîtrisée, dans un quart des cas le niveau d'exposition apparaît trop élevé, c'est-à-dire que la durée hebdomadaire de l'exposition est supérieure à 20 heures et/ou que son intensité est supérieure à la valeur limite d'exposition (VLE).

Dans le cas des produits reprotoxiques, les fonctions de production et de maintenance prédominent (2,5% des salariés) ainsi que la recherche (1,8%). Et les produits les plus fréquents sont le plomb et ses dérivés (exposition de 7 salariés sur 1.000) devant le diméthylformamide et le cadmium et ses dérivés (2 sur 1.000). Là encore, pour 57% des salariés, le risque apparaît maîtrisé, mais 18% subissent encore une trop forte exposition.



(1) L'étude a été lancée par la direction des relations au travail et la direction de l'animation et de la recherche des études et des statistiques (Dares)




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus