Centrales nucléaires: toujours des problèmes en Suède

Le 04 août 2006 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les centrales nucléaires de Suède tournaient au ralenti jeudi 3 août, la moitié des réacteurs étant provisoirement à l’arrêt, la plupart à la suite d’un incident encore non élucidé sur le site de Forsmark. Un premier réacteur de la centrale, victime, la semaine précédente, d’une défaillance potentiellement dangereuse, avait été arrêté immédiatement. Mercredi dernier, la centrale d’Oskarshamm a, à son tour, fermé deux de ses trois réacteurs, affirmant que la sécurité n’était pas garantie jusqu’à ce que l’incident de Forsmark soit éclairci. Jeudi, un second réacteur de Forsmark a aussi été arrêté, tandis que la centrale de Ringhals débranchait un réacteur pour un entretien de routine, laissant la Suède avec seulement cinq réacteurs actifs sur dix. L’autorité de sûreté nucléaire suédoise (SKI) a précisé à l’agence de presse TT qu’aucune autre fermeture n’était prévue dans l’immédiat. Elle examinait, jeudi, les compte-rendus de sécurité établis par les différentes centrales. La décision de redémarrer les réacteurs arrêtés sera prise uniquement après que l’incident de Forsmark aura été complètement élucidé, a précisé le porte-parole de SKI.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus