Centrales à charbon: une fermeture nuancée

Le 03 avril 2019 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
A Cordemais, le charbon pourrait durer jusqu'à 2025/2027
A Cordemais, le charbon pourrait durer jusqu'à 2025/2027

Le ministre de la transition écologique François de Rugy a confirmé, ce 3 avril, l’échéance de 2022 pour la fermeture totale des 4 centrales à charbon françaises. A quelques exceptions près.

RTE a donné son feu vert. Après avoir reçu le rapport du gestionnaire du réseau d’électricité sur la sécurité d’approvisionnement, le ministre de la transition écologique a déclaré confirmer l’échéance de 2022. «Des précautions sont à prendre mais il existe une voie pour sortir du charbon dans la production d’électricité. Cette voie est balisée d’un certain nombre de contraintes mais nous l’empruntons», a-t-il ajouté.

Maîtriser la consommation

RTE propose notamment d’engager des actions pour maîtriser la consommation d’électricité et pour ‘optimiser’ le calendrier de visites décennales du parc nucléaire. Il suggère aussi de maintenir la disponibilité de deux tranches à la centrale de Cordemais, en Loire-Atlantique, la région disposant de peu de moyens de production. Ces tranches continueraient à fonctionner au-delà de 2022, au charbon ou converties à la biomasse, à raison de quelques dizaines d’heures par an. 

Cordemais en transition

RTE avait déjà affirmé, en novembre dernier, que la fermeture des 4 dernières centrales à charbon pourrait être tenue après 2020. A condition de réduire la consommation et de développer les énergies renouvelables et les interconnexions. Si le projet de programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) assure que les centrales fonctionnant exclusivement au charbon seront fermées, il laisse la porte ouverte aux projets de reconversion intégrant la biomasse. Une hypothèse d’ailleurs confirmée par François de Rugy en janvier à propos de Cordemais. EDF y teste un dispositif de co-combustion à partir de biomasse qui devrait coupler 80% de biomasse et 20% de charbon à partir de l’hiver 2022/2023 avant d’atteindre 100% de biomasse en 2025/2027.

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus