CEE: une hausse en trompe l'oeil

Le 10 octobre 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La hausse de l'objectif correspond à ceux des programmes spéciaux.
La hausse de l'objectif correspond à ceux des programmes spéciaux.

Les professionnels des certificats d’économie d’énergie sont furieux. Selon un projet de décret révélé jeudi 9 octobre par Enerpresse, l’objectif de la troisième période d’engagement est, pour le moment, fixé à 700 térawattheures cumac.

En apparence, c’est mieux que prévu. Suite à l’annonce faite en mars 2013 par l’ancien ministre de l’écologie Philippe Martin, le gouvernement pensait faire réaliser 660 TWh cumac d’économie d’énergie entre 2015 et 2018. Si le texte présenté la semaine prochaine au conseil supérieur de l’énergie est adopté tel quel, ce sera donc 40 TWh cumac de plus.

40 TWh cumac d’économie

Le différentiel, indique Guillaume Maincent, responsable des relations extérieures de Certinergy, vient notamment de l’intégration dans le dispositif des 40 TWh cumac d’économie que génèreront certains programmes spéciaux de rénovation, à l’image d’Habitat Mieux, géré par l’Agence nationale de l'habitat (Anah).

Le fait que l’Anah se soit vu attribuer une rallonge de 68 millions d’euros pour financer la rénovation de 50.000 logements supplémentaires n’est pas étranger à la révision de l’objectif de la troisième période.

un an avant l’échéance

Pour autant, certains observateurs dénoncent le manque d’ambition de l’administration. L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) avait notamment milité pour un objectif de 900 TWh cumac. Interrogé par le quotidien de l’énergie, Hugues Sartre, de GEO Plc, estime que le nouvel objectif sera atteint dès décembre 2016: un an avant l’échéance.

Intéressant, le décret? Pas vraiment, en fait. Car son nouvel objectif intègre aussi les 230 TWh cumac de certificats excédentaires générés par les obligés lors de la seconde période (2011-2014). Si l’objectif n’est pas massivement revu à la hausse, le volume d’économie d’énergie effectivement réalisé entre 2015 et 2018 sera donc inférieur à celui de la période précédente.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus