Ce que Reach va changer aux Etats-Unis

Le 13 juin 2008 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le 12 juin, le Washington Post est revenu sur les effets du règlement européen Reach (1) pour les Etats-Unis. Ce texte concerne en effet non seulement les substances produites sur le territoire de l'Union européenne, mais aussi importées des pays tiers. Selon l'American chemistry council, 90% de ses adhérents seront touchés, et certains ne pourront pas supporter les coûts de la mise en conformité. Pour ceux qui resteront sur le marché européen, ils devraient pour la plupart reformuler leurs produits pour le marché mondial, et pas seulement pour le marché européen. DuPont prévoit de dépenser des dizaines de millions de dollars pour enregistrer environ 500 substances, dont 20 à 30 risquent d'être considérées comme extrêmement préoccupantes.

Le quotidien revient également sur les défaillances de la réglementation américaine. En 30 ans, sur les 80.000 produits chimiques du marché intérieur (le marché européen est estimé à 100.000 molécules), l'Agence de protection de l'environnement (EPA) n'a demandé des essais complémentaires aux rapports de toxicologie transmis par les industriels que dans 200 cas. Et depuis 1976, seules 5 substances ont été interdites. L'administration n'a même pas réussi à interdire l'amiante de manière réglementaire, se contentant d'un accord volontaire avec les entreprises.

Cependant, des tentatives de durcissement législatif existent au niveau des Etats fédérés.



(1) Règlement (CE) n° 1907/2006 du Parlement européen et du Conseil, du 18 décembre 2006, concernant l'enregistrement, l'évaluation et l'autorisation des substances chimiques, ainsi que les restrictions applicables à ces substances (Reach), instituant une agence européenne des produits chimiques




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus