Ce que pensait Ben Laden du réchauffement climatique

Le 21 mai 2015 par Aude Massiot
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Oussama ben Laden
Oussama ben Laden
stefelix

Oussama Ben Laden avait des positions très précises sur le réchauffement climatique, dont il reconnaissait les dangers. Un nouveau document déclassifié les dévoile.

Mercredi 20 mai, le bureau du directeur du renseignement des Etats-Unis a rendu public un ensemble de documents récemment déclassifiés, découverts lors du raid sur la maison d’Oussama ben Laden, le 2 mai 2011, à Abbottabad (Pakistan).

 

Dans son ordinateur, les forces spéciales américaines ont notamment découvert un document non daté, apparemment écrit par le leader d’Al-Qaïda. Il y affirme la nécessité d’agir pour pallier les conséquences massives du changement climatique, les régions à majorité musulmane étant fortement touchées.

 

Un manque d’interventions

 

«Selon des études, le nombre de victimes du changement climatique est plus important que celui des victimes de guerre, pour lesquelles les Etats recrutent leurs hommes les plus forts, offrent leurs meilleurs entraînements et sacrifient la majorité de leurs budgets», écrit Ben Laden.

 

Le leader islamiste fait à plusieurs reprises référence aux inondations qui ont ravagé le Pakistan en 2010, faisant 1.760 morts et touchant plus de 20 millions de personnes. Il critique le peu d’aide que la communauté internationale a apportée à la population pakistanaise.

 

Un programme de développement

 

«On ne doit pas se contenter d’une aide temporaire, mais plutôt installer une organisation humanitaire dotée des connaissances, de la capacité financière et de l’effectif nécessaires pour faire face à des catastrophes plus fréquentes, diverses et massives dues au changement climatique», préconise le Saoudien.

 

Pour que la société soit résiliente, il faut réaliser des projets de développement pour pallier les conséquences des inondations, et diminuer la dépendance des pays musulmans aux importations alimentaires en favorisant l’agriculture. Ce qui passe, explique l’ex-héritier du groupe de BTP, par la construction de systèmes de dérivation d’eau pour éviter les crues et irriguer les champs.

 

Une préoccupation récurrente

 

Ces positions ne sont pas nouvelles. Ce document ressemble d’ailleurs beaucoup à un enregistrement audio, diffusé en septembre 2010 sur un forum islamiste.

 

Une autre lettre de ce genre a été trouvée lors du raid du 21 mai 2011. Elle a été dévoilée, le 25 mars dernier, par Foreign Affairs. Le leader d’Al-Qaïda y exprime aussi la nécessité d’agir pour prévenir ces catastrophes. Un rapport sur le changement climatique y était attaché. «A envoyer à Al Jazeera», indiquait une note de bas de page.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus