Cathodes de mercure: un fonds d’aide pour changer de technologie

Le 18 mars 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’association France nature environnement l’a rappelé récemment (1): il existe encore en France des usines qui utilisent des cathodes de mercure pour la production de chlore, malgré les alternatives possibles à cette technologie polluante. Chantal Jouanno, la secrétaire d’Etat à l’écologie, avait alors annoncé en début de mois qu’elle étudiait «des modalités d’accompagnement possibles» pour aider ces industriels à moderniser leur outil de production, avant la date obligatoire (2019). Il semblerait qu’une idée ait émergé des discussions puisqu’elle a indiqué dans un communiqué du lundi 16 mars qu’elle allait demander au Premier ministre, avec Jean-Louis Borloo et Hubert Falco, la mise en place d’un fonds d’aide, pour les entreprises qui investissent pour réduire leur empreinte écologique en anticipant les dispositions réglementaires.
En 2003, les entreprises concernées avaient gagné un délai supplémentaire de 10 ans (2019 contre 2009), accordé par l’Etat français, pour se mettre aux normes. Si le fonds d’aide est mis en place, elles bénéficieront ainsi d’une aide financière en échange du raccourcissement de ce délai.

(1) Dans le JDLE «Alerte sur les émissions de mercure des producteurs de chlore»
(2) Dans le JDLE «Electrolyse à cathodes de mercure: de nouvelles mesures pour tous les industriels»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus