Catastrophe naturelle déclarée dans 26 Etats américains

Le 13 juillet 2012 par Geneviève De Lacour
> 
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Sécheresse exceptionnelle aux USA
Sécheresse exceptionnelle aux USA

Les Etats-Unis ont déclaré jeudi 12 juillet l’état de catastrophe naturelle dans 1.000 comtés touchés par la sécheresse, répartis dans 26 des 50 Etats américains. La déclaration faite par le département américain de l’agriculture concerne une bonne partie du Midwest, le sud-est et le sud-ouest du pays, cette dernière région ayant été particulièrement affectée par les feux de forêt.

Selon les services gouvernementaux, avec la canicule qui sévit, c’est maintenant 56% du pays qui est touché par la sécheresse, la pire de ces 25 dernières années. Il faut dire que les 6 premiers mois de l’année ont été les plus chauds jamais enregistrés par le département national de surveillance atmosphérique et océanographique (Noaa).

Dans le même temps, les cours des produits agricoles ont poursuivi leur forte hausse cette semaine à la Bourse de Chicago.

La plupart des régions de la «Corn belt», dans le Midwest, où est produit la majorité du maïs américain, n'ont reçu en juin que 50% du volume de précipitations habituel, voire seulement 25% pour certaines. Dans ce contexte, les cours du blé et du maïs ont grimpé de 30% depuis la mi-juin.

Les cultures «sont en train d'être endommagées et c'est irréversible», ce qui explique la nette hausse des cours, a commenté Rich Nelson, de la maison de courtage Allendale.

Les fermiers sont impuissants face à la situation. « Ils ne peuvent rien faire, seule une petite partie de la Corn Belt est irriguée», selon l'analyste. Les régions agricoles des Etats-Unis connaissent «leurs pires chutes des précipitations et les chaleurs les plus élevées depuis 1988», a-t-il souligné.

L'inquiétude pour les cultures s'explique aussi par le fait que le maïs entame sa période de pollinisation, cruciale pour les taux de rendement.

Ainsi, «la sécheresse pousse de plus en plus d'analystes du marché à réviser à la baisse leurs prévisions pour les récoltes américaines de maïs», a constaté Commerzbank.

Dans l'immédiat, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a diminué de 25 millions de tonnes ses prévisions de récolte pour le pays.

Reste que les Etats-Unis, premiers producteurs mondiaux de soja et de maïs et les premiers exportateurs de blé, sont encore loin de devoir importer du maïs, même si «les exportations vont reculer», selon Rich Nelson.

L’annonce de l’état de catastrophe naturelle va permettre de débloquer des aides pour les agriculteurs les plus touchés. La procédure facilitera également l’accès, pour les fermiers américains, à des prêts à taux faibles.

 

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus