Cars et bus veulent réduire leur bilan carbone

Le 21 septembre 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
 
Huit entreprises[1] de transport routier de voyageurs ont signé, le 20 septembre, une charte qui les engage à réduire leurs émissions carbonées.
 
Entre 1990 et 2010, les émissions de CO2 du secteur routier ont augmenté de 6,4%, pour une croissance de 28% de la circulation routière, indique le Citepa. Pour autant, l’absence de véritables énergies de substitution aux carburants fossiles n’a pas permis de réductions aussi importantes que dans les autres secteurs; les transports représentent désormais 32% des émissions de CO2, soit 116 millions de tonnes d’équivalent CO2.
 
La loi Grenelle I du 3 août 2009 impose au domaine des transports de réduire ses émissions de 20% d’ici 2020, c’est-à-dire de revenir au niveau de la fin des années 1990. Dès fin décembre 2008 le ministère en charge de l’écologie, l’Ademe et 10 entreprises de transport ont signé la charte d’engagement volontaire de réduction des émissions de CO2, élaborée en association avec la Fédération nationale des transporteurs routiers (FNTR) et la Fédération des entreprises de transport et logistique de France. Il s’agissait dans un premier temps de sensibiliser les entreprises de transport routier de marchandises.
 
Ce sont maintenant 8 entreprises supplémentaires (910 véhicules et 980 conducteurs) qui s’engagent cette fois dans le domaine du transport de voyageurs. «A ce jour, plus de 400 entreprises se sont associées à cette démarche, ce qui représente plus de 58.000 véhicules impliqués et un potentiel de réduction des émissions de CO2 de plus de 350.000 tonnes de CO2  par an», précise le communiqué du 20 septembre.
 
Le plan d’actions prévu par la charte court sur trois ans et doit permettre de réduire leur consommation de gazole de près de 610.000 litres par an et leurs émissions annuelles de CO2 de plus de 1.500 tonnes.
 
«Comme pour le transport routier de marchandises, la démarche se poursuivra au niveau régional: les préfets de région et les directions régionales de l’Ademe seront mobilisés pour sensibiliser et accompagner les entreprises ainsi que les différents acteurs régionaux qui souhaitent s’y associer», conclut le ministère en charge de l’écologie.


[1] Autocars Maisonneuve, les Cars Charlot, les Courriers de la Garonne – Véolia transport, Kéolis loisirs et voyages, Mariot voyages, Negoti Tourisme, Transhorizon et les Transports Delaye.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus