Carrefour, les pieds dans l’eau

Le 07 juin 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Carrefour inquiète les associations écologistes de Gironde avec un projet d’implantation d’un Carrefour Market de 4.500 mètres carrés sur un terrain situé en zone inondable. Ce projet, initié en 2007 et situé à Soulac-sur-Mer (Gironde) soulève de nombreuses questions quant au lieu d'implantation, une zone inondable classée Natura 2000, affirme dans un communiqué l'association girondine de défense de l'environnement Curuma.
 
Quant à la municipalité de Soulac-sur-Mer, selon une dépêche de l’AFP publiée hier 6 juin, elle soutient le projet.
 
Pour Curuma qui reçoit le soutien de la Ligue de protection des oiseaux et de la Fondation pour la nature et l'homme (ex-Fondation Nicolas Hulot), «les marais du Médoc font partie d’une entité remarquable constituée d’une mosaïque de milieux constituant avec les marais situés plus au nord un corridor écologique important, non seulement pour l’avifaune, mais également pour les espèces protégées telles que la tortue cistude». L’association a réagi après avoir découvert que la parcelle concernée est soudainement sortie du classement en zones humides par la commune.
 
Curuma déplore que la situation reste dans l'impasse malgré ses courriers à la municipalité et à Carrefour, insiste sur la trop faible prise en compte des risques d'inondation ainsi que sur le contexte écologique, territorial et réglementaire, et plaide pour le choix d'un autre site à Soulac.

«Carrefour respecte la réglementation en vigueur et possède à ce jour les autorisations nécessaires, à savoir deux permis de construire», a indiqué la direction de la communication de Carrefour.
Selon Carrefour, un dossier loi sur l'eau, obligatoire lorsque des travaux ont un impact sur le milieu aquatique, est actuellement instruit à la préfecture de la Gironde. «Carrefour prendra acte de la décision de la préfecture et respectera la loi», toujours selon la même source.
 
«Ces permis ont été délivrés par la mairie en 2008 et 2009 sur un terrain situé en zone jaune (inondable mais néanmoins constructible) du plan de prévention du risque d'inondation», a indiqué à l'AFP Benjamin Bardineau, directeur de cabinet du maire. «Ils ne sont plus susceptibles d'appel», a-t-il souligné. Et celui-ci de préciser: «Ce projet correspond à un vrai besoin pour cette station balnéaire de la pointe nord du Médoc qui accueille quelques dizaines de milliers de personnes l'été, le Carrefour actuel étant complètement dépassé».
 
Rappelons que le maire de Soulac-sur-mer n’est autre que le sénateur (UMP) Xavier Pintat, par ailleurs président de la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR): une association très soucieuse du contrôle de la légalité.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus