Carrefour investit massivement le bio

Le 23 janvier 2018 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Carrefour va massivement investir dans le numérique et la bio.
Carrefour va massivement investir dans le numérique et la bio.
Carrefour

Pour gagner un million de clients dans les produits frais, le premier distributeur européen va considérablement développer son offre de produits bio et soutenir une filière de conversion d’agriculteurs.

 

Grand chambardement de la stratégie et de l’organisation de Carrefour. Distancé par Leclerc sur les Drive, en retard dans la vente en ligne, le premier distributeur européen change sa donne.

Ce mardi 23 janvier, les dirigeants du groupe ont présenté un plan de transformation qui vise autant à adapter leur organisation commerciale qu’à s’adapter aux nouvelles exigences des consommateurs.

 

Hyper réduits

Pour réduire ses coûts structurels, l’entreprise va ainsi se séparer de 2.400 salariés, travaillant dans ses sièges sociaux franciliens. Carrefour 2022 prévoit aussi la réduction de 100.000 mètres carrés de la surface de ses hypermarchés français, à l’horizon de 2020. Cinq de ces hypers passeront en location-gérance. Environ 273 magasins, de l’ex-enseigne DIA, seront vendus. Deux milliards d’économies sont attendues dès 2020.

Parallèlement, l’entreprise ouvrira «au moins» 2.000 magasins de proximité d’ici 2023, dans les centres-villes des grandes métropoles européennes.

Entendant prendre la première place du commerce électronique de produits alimentaires, le groupe investira 2,8 milliards d’euros d’ici 2022. De quoi simplifier l’offre en ligne, accélérer la préparation de commandes et développer les services de livraison.

 

Du bio et des circuits courts

Reprenant presque à son compte l’une des promesses du candidat Macron, Carrefour veut massivement accroître son activité dans le domaine des produits alimentaires frais et bio. En 2020, 20% des rayons alimentaires seront occupés par des produits issus de circuits courts. Dans certaines régions, le taux pourra atteindre les 50%.

Le géant de la distribution va aussi investir en grand dans le bio. En partenariat avec le WWF France, Carrefour engage un programme de soutien aux agriculteurs en conversion. Les deux partenaires devraient prochainement présenter un étiquetage spécifique.

 

5 milliards de CA

Dans les magasins, le nombre de zones dédiées au bio sera étendu et la gamme de produits bio élargie. De nombreux vendeurs seront formés aux arcanes de l’agriculture biologique. En outre, «Carrefour utilisera ses politiques de prix, de promotion et de fidélisation en faveur de la démocratisation du bio». Campagne de sensibilisation à l’appui.

L’objectif étant de gagner un million de consommateurs supplémentaires en 4 ans.

Au total, le distributeur prévoit de réaliser un chiffre d’affaires de 5 Md€ dans le bio: 4 fois plus qu’en 2016. Cette année, les Français (toutes enseignes confondues) ont acheté pour 7,1 milliards de produits bio.

 

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus