Canicule: Nelly Olin refuse des dérogations pour 3 centrales

Le 28 juillet 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Dans un communiqué du 28 juillet, Nelly Olin annonce avoir «écarté pour l'instant toute possibilité de dérogation pour 3 des 6 centrales thermiques concernées» par la demande d'EDF de rejeter des eaux plus chaudes que la réglementation ne l'autorise. Il s'agit de Blénod, La Maxe, et Porcheville. Selon la ministre en charge de l'environnement qui a étudié les informations délivrées par le gestionnaire du réseau de transport d'électricité (RTE), leur fonctionnement «n'apparaît pas indispensable à la continuité d'alimentation des utilisateurs», contrairement aux trois autres centrales thermiques (Aramon, Cordemais et Richemont), pour qui une dérogation, à titre préventif, a été accepté. «Ces dérogations ne sont déclenchées qu'en cas d'absolue nécessité afin de maintenir la sécurité du réseau de distribution électrique et sont accompagnées de mesures d'accompagnement relatives au respect de l'environnement», précise la ministre dans un communiqué.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus