Cancun : Washington reste prudent mais confiant

Le 16 novembre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
> 
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article

 

Dans un entretien accordé lundi 15 novembre à plusieurs journaux européens, dont le Journal de l’Environnement, l’envoyé spécial des Etats-Unis sur le changement climatique a livré son pronostic sur la conférence de Cancun. Selon Todd Stern, il ne faut pas attendre de la 16e Conférence des parties à la convention de l’ONU sur les changements climatiques la conclusion d’un accord international global. « Nous ne résoudrons pas tous les problèmes d’ici là », confirme-t-il. Toutefois, le négociateur en chef estime probable que les négociateurs et leurs tutelles politiques s’entendent « sur un paquet de décisions ». « Ce ne sera pas un traité, mais des avancées pragmatiques », conclut-t-il.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus