Cancun: Les Basic veulent un accord

Le 26 avril 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Les sommets climatiques se suivent et ne se ressemblent pas. La semaine dernière, la Bolivie et ses alliés lançaient l’idée d’un tribunal pour juger les pays responsables de l’actuel dérèglement du climat.

Quelques jours plus tard, les 17 pays membres du Forum des économies majeures sur l’énergie et le climat estimaient impossible la conclusion d’un accord global lors de la prochaine conférence des parties à la convention de l’ONU sur le changement climatique.

Un discours contre lequel se sont élevés, dimanche 25 avril, les représentants des Basic: réunis au Cap (Afrique du Sud), les ministres de l’environnement du Brésil, de l’Afrique du Sud, de l’Inde et de la Chine ont plaidé pour la conclusion d’un accord, destiné à prolonger le protocole de Kyoto, lors du sommet de Cancun, en novembre prochain, voire lors du sommet du Cap, à la fin de 2011.

Cela étant, plus personne ne semble se nourrir d’illusions. «Tout porte à croire que nous nous retrouverons au Cap, en 2011, a résumé Jairam Ramesh, le ministre indien de l’environnement. Il n’y a pas la moindre avancée en vue. Nous avons encore un long chemin à parcourir.»



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus