Cancer: le poids croissant du surpoids

Le 03 décembre 2014 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'Amérique du Nord en tête
L'Amérique du Nord en tête
DR

En 2012, le surpoids et l’obésité ont été à l’origine d’un demi-million de cancers dans le monde, selon une étude publiée dans le Lancet Oncology. Ce chiffre pourrait connaître une rapide accélération, en raison de la hausse de l’obésité dans les pays émergents.


Dans deux tiers des cas, il s’agit de cancers du sein survenant après la ménopause, de cancers colorectaux et de cancers du corps de l’utérus. Des localisations qui expliquent pourquoi le surpoids, qui chamboule le système hormonal, affecte plus les femmes que les hommes: chez les premières, 5,4% des cancers s’expliqueraient par un poids excessif, contre 1,9% pour les seconds.

S’appuyant sur la base de données Globocan, les chercheurs du Centre international de recherche sur le cancer (Circ), basé à Lyon, estiment que le surpoids et l’obésité ont entraîné 481.000 cancers dans le monde en 2012. Un chiffre au final assez modeste, lorsqu’on le compare au tabac (à l’origine de 20% des décès cancéreux dans le monde), mais voué à augmenter dans les prochaines décennies.

Dans leur étude, les chercheurs ont déterminé le taux de cancers liés au surpoids en fonction de l’indice de masse corporelle (IMC) calculé 10 ans plus tôt, en raison du décalage avant la survenue de la maladie. Or l’IMC s’est largement élevé depuis, notamment dans les pays émergents (Afrique du Nord, Amérique du Sud, Chine, Inde, etc.), ce qui fait craindre une explosion des cas dans les prochaines décennies.

L’Amérique du Nord en tête

Pour l’instant, le taux de cancers liés à l’obésité demeure plus élevé en Amérique du Nord, tandis que les pays asiatiques sont relativement épargnés. En analysant pays par pays, c’est la République tchèque qui remporte la palme mondiale, avec 5,5% de cancers liés au surpoids chez les hommes. Chez les femmes, le pays arrive en deuxième position derrière la Barbade (12,7% de cancers liés à l’obésité).

Avec la Suisse et la Suède, la France figure parmi les pays d’Europe occidentale où le surpoids constitue une cause moins fréquente de cancers. Chez les hommes, il est à l’origine de 2,6% des cancers, contre 4,4% au Royaume-Uni. La raison en est simple: l’IMC moyen y est légèrement plus faible que dans le reste des pays développés.

En 2013, environ 30% de la population mondiale était considérée en surpoids, avec un IMC supérieur à 25 kg/m2. Si plus de la moitié des 671 millions d’obèses (IMC au-dessus de 30 kg/m2) vivent dans seulement 10 pays, c’est dans les pays arabes et les petits Etats insulaires du Pacifique que l’obésité est la plus fréquente. Quant à l’obésité infantile, elle a augmenté de 54% depuis 1990.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus