Cancer et centrales nucléaires: la France réagit

Le 20 décembre 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a annoncé, dans un communiqué du 18 décembre, avoir demandé à l'Institut de veille sanitaire (InVS) et à l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) de lui fournir un avis sur les conclusions de l'étude allemande qui montre une élévation du risque de leucémies chez les enfants habitant à proximité d'une centrale nucléaire. Les deux instituts doivent également «réfléchir à l'opportunité de réaliser en France une étude similaire». A l'échelle européenne, l'ASN dit avoir proposé à la Commission européenne de réunir le comité des experts de l'article 31 du traité Euratom afin de dresser un état des connaissances en Europe sur le sujet.

L'autorité rappelle que les travaux allemands ne fournissent pas d'explication sur les causes de ces augmentations de cancer et que leurs résultats diffèrent des autres études internationales.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus