Canada: les pelouses chimiques dérangent

Le 28 février 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Selon un article du journal The globe and mail paru le 26 février, des associations canadiennes de protection de la santé et de défense de l'environnement appellent le gouvernement libéral de l'Ontario à interdire l'usage de pesticides «cosmétiques» dans la province. Il s'agirait ainsi d'abandonner l'épandage d'herbicides sur les pelouses entretenues dans un but esthétique, compte tenu des risques sanitaires que ce type de produits peut engendrer. Selon un sondage réalisé par l'association Pesticide free, 71% des habitants de l'Ontario y sont favorables.



Une douzaine de villes (dont Toronto et Halifax) ont déjà instauré une telle mesure, ainsi que la province du Québec qui interdit depuis avril 2006 l'utilisation des pesticides les plus nocifs sur les pelouses privées (1). En novembre 2005, la Cour suprême avait rejeté l'appel de Crop life, une association représentant les fabricants et les distributeurs du secteur phytosanitaire, concernant la publication de l'arrêté municipal à Toronto interdisant les propriétaires privés et publics de pelouses et de jardins d'utiliser des insecticides, herbicides et fongicides (2).

(1) Voir le code de gestion des pesticides du Québec

(2) Voir l'article du JDLE: «Canada: défaite de l'industrie des pesticides»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus