Californie : un plan de dépollution en faveur du saumon

Le 05 janvier 2011 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

L’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) a approuvé un programme-phare en Californie pour la restauration des populations de saumon et de la qualité des eaux du fleuve Klamath, selon un communiqué du 4 janvier.

Ce plan est l’aboutissement de 13 années d’efforts pour instaurer des limites de pollution dans les eaux de la côte nord de Californie. Il prévoit de diminuer de 32 % les concentrations d’azote, de 57 % la teneur en phosphore et de faire baisser de 16 % la demande biochimique en oxygène (indicateur de la pollution organique) dans la portion californienne du Klamath.

Le Klamath est un fleuve protégé dont le cours s’étend sur 408 kilomètres du sud-ouest de l’Oregon au nord de la Californie avant de se jeter dans l’océan Pacifique. Le cours d’eau, ainsi que ses effluents, drainent un bassin de 32.634 km2 qui abrite une très riche biodiversité, en particulier des saumons. En 2002, une mortalité massive de 33.000 saumons a focalisé l’attention sur cette zone.

L’ensemble du Klamath est aujourd’hui classé comme « mauvais» pour sa qualité des eaux en vertu du Clean Water Act, la réglementation fédérale sur l’eau.

La dégradation des habitats aquatiques du fleuve résulterait de la pollution organique, de températures excessivement élevées de l’eau et du développement d’algues lié aux charges élevées en nutriments et effluents agricoles. Les toxines émises par certaines de ces algues sont en outre susceptibles d’engendrer des problèmes de santé.

Le plan relatif à la partie avale du Klamath a été lancé le 21 décembre par les autorités de l’Oregon.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus