- 

Californie: mauvaise passe pour les lions de mer

Le 08 avril 2015 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les jeunes laissés derrière
Les jeunes laissés derrière
DR

Le sud de la Californie voit ses plages submergées par des lions de mer échoués, pour la plupart des jeunes. En cause, une mer anormalement chaude, phénomène lié à de faibles vents, qui prive les pinnipèdes de nourriture.

Depuis le début de l’année, ce sont 2.250 lions de mer qui se sont échoués sur les plages de Californie du sud. Un chiffre deux fois plus élevé que pour la même période en 2013, voire 20 fois plus que celui relevé au cours des années 2000, explique le National Marine Fisheries Service (NMFS).

Pour le seul mois de mars, celui-ci dénombre 1.050 animaux échoués, un record mensuel depuis les premiers recensements de 2004. Selon les experts, le phénomène serait lié à la faiblesse des vents pour la saison.

L’upwelling en panne

Or ceux-ci permettent la remontée en surface des eaux froides riches en nutriments, un processus dénommé «upwelling», qui s’accompagne de la prolifération de plusieurs espèces dont raffolent les lions de mer, telles que les sardines, les éperlans et les calmars.

Si les jeunes lions de mer sont les premiers à souffrir de la situation, c’est parce que leurs mères sont obligées de s’aventurer plus loin en mer pour chercher de la nourriture, les laissant se débrouiller seuls pour de plus longues périodes, explique le NMFS.

Ce chiffre de 2.250 individus ne comptabilise que les animaux retrouvés vivants, aussitôt pris en charge par des soigneurs. Quant au nombre d’animaux morts, il demeure inconnu. Avec une population californienne de 300.000 individus, dont environ 60.000 jeunes, «la mortalité globale de cette année pourrait être considérable», explique à l’agence de presse Reuters Michael Milstein, porte-parole du NMFS.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus