Californie: les écoles bientôt mieux protégées des pesticides?

Le 20 octobre 2016 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Des zones de restriction d'un quart de mile
Des zones de restriction d'un quart de mile
DR

La Californie pourrait bientôt restreindre l’usage de pesticides à proximité des établissements scolaires, dans un projet de règlement soumis à consultation publique jusqu’au 12 décembre. Une première aux Etats-Unis, jugée insuffisante par les associations, excessive par les agriculteurs.

Selon le projet du California Department of Pesticide Regulation (DPR), plus aucun épandage ne serait permis à moins d’un quart de mile (environ 400 mètres) d’établissements accueillant des enfants et des adolescents entre 6h et 18h, du lundi au vendredi. Dans cette zone de restriction, les agriculteurs devraient informer la direction, au moins 48 heures à l’avance, de l’heure et de la zone d’application, ainsi que du produit utilisé.

3.500 établissements concernés

Soumis à consultation publique depuis le 30 septembre jusqu’au 12 décembre, ce projet pourrait entrer en vigueur en septembre 2017, et devrait concerner environ 3.500 établissements et 2.500 agriculteurs, indique le DPR. Selon lui, il  s’agit d’«une mesure supplémentaire de protection de ces sites par rapport au risque d’exposition à court terme aux pesticides», celle dite «aigüe».

Sans surprise, les associations agricoles, dont la California Farm Bureau Federation et la Western Plant Health Association, estiment que cette mesure n’est ni réaliste, ni basée sur la science. Quant aux associations écologistes, elles jugent qu’elle ne va pas assez loin, du fait qu’elle n’écarte pas le risque d’exposition chronique, qu’elle ne tient pas compte du vent, et que de nombreuses cours de récréation sont utilisées le week-end.

En France, bras de fer sur les ZNT

En France, la loi d’avenir pour l’agriculture, d’octobre 2014, prévoit que les épandages de pesticides à proximité des établissements sensibles (hôpitaux, écoles, etc.) demeurent subordonnés à la mise en place de dispositifs de protection, telles que des haies. En leur absence, le préfet peut décider d’une distance minimale, de 50 mètres selon le code rural.

Le sujet pourrait bientôt évoluer, à la faveur de la rédaction d’un nouvel arrêté réglementant l’usage des pesticides, après l’annulation du précédent texte, en juillet, par le Conseil d’Etat. La nouvelle mouture pourrait en effet introduire la notion de zones non traitées (ZNT), à proximité de toutes les habitations, sujet sensible aussi bien pour les associations que pour les agriculteurs.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus