Ça coûte cher d’exposer ses salariés aux pesticides

Le jeudi 22 septembre 2016 à 17h 44 par Romain Loury
Une affaire à forte mobilisation associative
Une affaire à forte mobilisation associative
DR

Intoxiqués par des pesticides sur leur lieu de travail, deux ex-salariés de Nutréa-Triskalia ont eu gain de cause, ce jeudi 22 septembre, devant le tribunal des affaires de sécurité sociale (TASS) de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor). Jugé coupable de «faute inexcusable», leur ancien employeur devra verser environ 110.000 euros à chacun.

Extrait : C’est suite à de fortes expositions aux pesticides, survenues en 2009 et 2010 à l’usine de Plouisy (Côtes-d'Armor) de Nutréa nutrition animale (NNA, filiale du groupe Triskalia), que Laurent Guillou et Stéphane Rouxel ont...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus