C-monspot, un site pour concilier sports et faune sauvage

Le 10 octobre 2016 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La côte bretonne cartographiée par C-monspot.
La côte bretonne cartographiée par C-monspot.
DR

Un site internet répertorie les sites de nidification et de repos des oiseaux et des phoques sur les plages, les îles et les falaises du littoral breton. Objectif: permettre aux sportifs d’adopter les bons comportements face à la faune sauvage et de mieux la connaître.

«Dis-moi où tu surfes, je te dirai quel animal tu déranges.» Les amateurs de sports nautiques en mer qui ont à cœur de ne pas (trop) perturber le milieu marin ont désormais leur site. Intitulé C-monspot, celui-ci ambitionne de «donner des conseils concrets pour développer et entretenir l’harmonie [avec la faune sauvage] en toute simplicité sur le littoral».. Né en baie de Goulven (nord Finistère) dans le cadre d’un projet Natura 2000, le projet s’est nourri d’échanges avec une association de surfeurs et de kayakistes avant d’être développé et financé par l'Agence des aires marines protégées[1].

Sites de nidification

Pour l’heure dédié au littoral breton, le site est d’un usage facile: il suffit d’y entrer le nom de la commune dans laquelle on compte pratiquer son sport pour connaître les lieux à éviter, ou à tout le moins les précautions à prendre pour ne pas perturber la nidification des cormorans huppés, gravelots, goélands argentés, marins ou bruns et autres fulmars boréals qui peuplent les falaises, les cordons de galets et les plages bretonnes. Les lieux de vie des phoques sont aussi répertoriés. Des vidéos commentées montrent quelles attitudes adopter pour ne pas déranger les animaux et des fiches espèces permettent de reconnaître la faune.



[1] Avec le soutien et l'expertise du Pôle ressources national des sports de nature, de l’Ecole nationale de voile et des sports nautiques, de deux opérateurs du ministère chargé des sports, la Maison des dunes de Keremma, le laboratoire Geomer de la faculté de Brest, la Direction régionale de l'environnement Bretagne, le Conservatoire du littoral. Les associations Geoca et Bretagne vivante ont contribué à fournir des informations ainsi que l'ensemble des animateurs des sites Natura 2.000.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus