C’est le printemps des pesticides dans les jardineries

Le 25 avril 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
80% des plants analysés contiennent des pesticides, dont des insecticides interdits en Europe
80% des plants analysés contiennent des pesticides, dont des insecticides interdits en Europe

Après avoir passé à la loupe plantes et fleurs présentes dans les jardineries européennes, Greenpeace révèle, ce 25 avril, que 4 plants sur 5 sont contaminés par des insecticides responsables de la mort des abeilles.

Selon le rapport «A toxic eden» («un paradis toxique»), plus de la moitié des plants affichent même un insecticide de type néonicotinoïde, soumis à une interdiction provisoire de deux ans dans l’Union européenne depuis le 1er décembre 2013 en raison de ses effets sur les abeilles et les pollinisateurs. 43% des échantillons sont ainsi contaminés par l’imidaclopride, 8% par le thiametoxam et 7% par la clothianidine

L’étude a été réalisée dans 10 pays de l’UE, à partir de 35 variétés fréquentes dans les jardineries, comme les violettes, pensées, campanules ou la lavande, qu’affectionnent particulièrement les abeilles.

Des résidus de pesticides ont également été trouvés dans 97,6% des échantillons et des traces d’insecticides, tueurs d’abeilles, dans 4 plants sur 5 (80%).

Plusieurs fongicides complètent cet état des lieux, en particulier le boscalid, présent dans 44% des cas.

A noter que les trois échantillons prélevés dans l’Hexagone ont tous révélé des pesticides néfastes aux abeilles, ainsi que deux néonicotinoïdes (deltaméthrine et imidaclopride).

Cette photographie inquiétante de l’horticulture montre non seulement que l’usage des insecticides y est généralisé mais aussi que l’interdiction européenne s’avère insuffisante pour protéger les abeilles comme tout insecte pollinisateur, conclut Greenpeace.

La production de plantes ornementales consomme environ 6% des pesticides utilisés chaque année en Europe, soit environ 18.000 tonnes dont 2.400 t d’insecticides. Un chiffre vraisemblablement inférieur à la réalité puisque de nombreux pays, dont l’Allemagne, ne publient aucune donnée spécifique.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus