Bush prône l'innovation contre le changement climatique

Le 24 janvier 2007 par Bérangère Lepetit
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Lors de son discours annuel sur l'état de l'Union, mardi 23 janvier, et devant une Chambre des Représentants et un Sénat désormais aux mains des Démocrates, le président américain a qualifié le réchauffement climatique de «défi majeur». Il n'a néanmoins pas prôné la mise en place de quotas en terme d'émissions de gaz à effet de serre comme c'est le cas dans l’Union européenne. George W. Bush a assuré qu'il parviendrait à ses fins en matière de réduction de consommation par une amélioration de la qualité des carburants et par une augmentation de la production et de l'utilisation de carburants alternatifs comme l'éthanol. Le président américain s'est engagé à réduire de 20% la consommation d'essence du pays sur les 10 prochaines années. «Diversifier l'approvisionnement énergétique de l'Amérique est une question vitale pour notre pays. La meilleure façon d'avancer, c'est l'innovation technologique», a-t-il déclaré.
«Le président américain a fait un grand pas en avant en admettant que le réchauffement climatique est une menace notable, a estimé Carter Roberts, le président du WWF aux Etats-Unis. Mais les propositions qu'il fait sont bien timides par rapport aux attentes de la majorité des Américains et d'un nombre croissant d'Etats: des quotas en terme d'émissions de gaz à effet de serre.»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus