Bush compte affaiblir la réglementation sur la pollution de l’air

Le 28 novembre 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La revue à la baisse de la réglementation concernant la pollution de l’air pourrait constituer le dernier souvenir en matière d’environnement laissé par le président américain en fin de mandat George W. Bush.

Six gouverneurs du nord-est des Etats-Unis pressent le locataire de la Maison blanche d’abandonner un projet qui assouplirait le contrôle des émissions de polluants de centrales, selon l’agence de presse Environment news service (ENS).

La nouvelle réglementation changerait un point-clé de la loi sur l’air propre (Clean air act), qui préconise notamment que les opérateurs des plus vieilles centrales doivent moderniser les moyens de contrôler leurs émissions avant de faire des travaux de nature à augmenter leurs émissions de polluants.

Selon la réglementation actuelle, ce contrôle doit être fait en tenant compte des émissions annuelles des centrales; avec la nouvelle, ce seraient les émissions horaires. Une perspective qui permet de noyer dans la masse une hausse soudaine des polluants. «Une perte nette pour la santé publique», selon la lettre des 6 gouverneurs –3 démocrates et 3 républicains– adressée vendredi 21 novembre à l’Agence de protection de l’environnement (EPA).

La proposition de changement de la réglementation avait été faite en octobre 2005. George Bush avait alors indiqué que deux nouvelles réglementations –l’une interfédérale, l’autre sur le mercure– compenseraient ce changement. Entretemps, ces deux réglementations ont été rejetées par des cours fédérales.

Le président Bush a jusqu’au 19 décembre pour publier la nouvelle règlementation, de manière à ce qu’elle puisse entrer en vigueur avant l’entrée en fonction de Barack Obama.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus