Buenos Aires inaugure son troisième réacteur nucléaire

Le 29 septembre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La présidente argentine Cristina Kirchner a inauguré le 28 septembre sa troisième centrale nucléaire.
Conçue par Siemens (qui vient d’abonner son activité nucléaire, JLDE) Atucha II doit être opérationnelle dans 6 à 8 mois après une série de tests.
 
La construction de la centrale avait débuté au début des années 1980 mais les travaux avaient été interrompus rapidement et n'avaient repris qu'en 2005, lorsque le président Nestor Kirchner (mort en 2007) avait ordonné l'achèvement de la centrale.
 
«Nous diversifions nos sources d'énergie», a déclaré Cristina Kirchner, veuve de l'ancien président, devant quelques centaines de personnes assistant à l'inauguration.
 
L'Argentine dépend actuellement essentiellement d'importations de gaz naturel et de pétrole pour son énergie.
Une fois en fonction, Atucha II produira 700 mégawatts d'électricité.
 
La république fédérale possède déjà deux centrales nucléaires, Atucha I (335 MW) et Embalse (600 MW), respectivement construites par Siemens et Energie atomique du Canada. Dès que la mise en service industrielle du troisième réacteur sera achevée, l’Argentine produira 10% de son électricité avec l’atome..
 
Buenos Aires prévoit aussi de développer sa propre technologie de réacteur (Carem) et peut-être d’acheter un nouveau réacteur canadien à eau lourde, de 740 MW de puissance.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus