Bruxelles veut exploiter les énergies des mers

Le 20 janvier 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le marché mondial des énergies marines est supérieur à 500 Md€.
Le marché mondial des énergies marines est supérieur à 500 Md€.
DR

L’histoire produit parfois d’étonnants carambolages. Lundi 20 janvier, la Commission européenne a présenté un plan d’action destiné à promouvoir les nouvelles énergies marines. Porté par les commissaires aux affaires maritimes, Maria Damanaki, et à l’énergie, Gunther Oettinger, ce programme vise essentiellement à développer l’énergie des vagues et des courants.

Encore peu précis, le Blue Energy Plan prévoit la mise en place de groupes de travail, entre 2014 et 2016. C’est à partir de leur travaux que Bruxelles espère pouvoir publier, d’ici 2016, une feuille de route précisant les objectifs communautaires de chaque technologie. L’objectif étant un début d’industrialisation des hydroliennes et autres unités marémotrices à partir de 2020.

Selon le Carbon Trust britannique, le chiffre d’affaires du marché mondial des énergies marines pourrait représenter 535 milliards d’euros d’ici 2050. Et créer une vingtaine de milliers d’emplois, en Europe, à partir de 2035.

Industriels et scientifiques divergent sur le potentiel de l'énergie marémotrice: selon les premiers, elle pourrait couvrir jusqu'à 15% de la demande de l'UE en électricité d'ici 2020; selon les seconds, sa part ne dépasserait pas 1% de la consommation européenne à la même échéance.

C’est mercredi 22 janvier que la Commission doit publier sa communication sur son projet de politique Energie Climat à 2030. Communication qui, selon nos informations, ne devrait pas comprendre d’objectif contraignant pour les énergies renouvelables, contrairement au paquet Energie Climat 2008-2020.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus