Bruxelles veut des tronçonneuses plus propres

Le 26 septembre 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
De la tronçonneuse à la moissonneuse, les engins thermiques non routiers devront être plus propres.
De la tronçonneuse à la moissonneuse, les engins thermiques non routiers devront être plus propres.
DR

La Commission a présenté, jeudi 25 septembre, un projet de directive sur les «émissions de gaz et de particules polluants provenant des moteurs à combustion interne destinés aux engins mobiles non routiers» (EMNR).

 

Ce texte entend durcir les normes d’émission (notamment celles de la directive 97/68CE) de matériels aussi divers que débroussailleuses, bulldozers, monte-charge ou moissonneuses-batteuses. Ce projet, qui doit encore être avalisé par le Parlement et le Conseil européens, harmonise aussi les directives nationales des 28 pays membres.

 

Selon la commission, les EMNR sont à l’origine de 15% des émissions d’oxydes d’azote et de 5% des particules émises dans l’atmosphère de l’Union européenne.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus