Bruxelles valide le plan solaire de Fessenheim

Le 18 janvier 2019 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
300 MWc de photovoltaïque seront mis en service à la fermeture de la centrale nucléaire.
300 MWc de photovoltaïque seront mis en service à la fermeture de la centrale nucléaire.
EDF

 

L’aide publique aux projets photovoltaïques prévus pour compenser la fermeture de la centrale nucléaire alsacienne est validée par l’Europe.

 

La Commission européenne a donné son accord, vendredi 18 janvier, au soutien public qu’accordera l’Etat aux projets photovoltaïques dans le département du Haut-Rhin.

Pour compenser (en partie) la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) lancera plusieurs appels d’offres pourtant sur l’installation de 300 mégawatts crête (MWc) de centrales photovoltaïques autour du site nucléaire. Un dispositif annoncé en avril dernier par Sébastien Lecornu, alors secrétaire d’Etat auprès du ministre de la transition écologique et solidaire.

250 M€ d'aides publiques

L'aide prendra la forme d'un contrat d'achat sur 20 ans pour les installations les plus petites, et d'un complément de rémunération, également sur 20 ans, pour les installations de plus grande taille d’une puissance supérieure à 500 kilowatts (kW). Le régime est doté d'un budget provisoire maximal de 250 millions d'euros.

Scindé en plusieurs lots, l’appel d’offres portera sur 200 MWc au sol et 100 MWc de panneaux installés sur des bâtiments. Sa dernière phase doit s’achever en novembre prochain.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus