Bruxelles surtaxe encore le PV chinois

Le 29 novembre 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La part de marchés des Chinois en Europe atteint les 30%.
La part de marchés des Chinois en Europe atteint les 30%.

La bataille commerciale sur le photovoltaïque se poursuit entre la Chine et l’Union européenne. Dans le Journal officiel de l’Union européenne (JOUE), l’Europe confirme avoir instauré des taxes antidumping sur les importations chinoises de vitrage solaire sodocalcique trempé.

Selon la Commission, les marges de dumping des industriels chinois oscilleraient entre 32% et 86%. En conséquence, l’exécutif communautaire applique, dès aujourd’hui, des droits antidumping dont le montant varie entre 17% et 42% du prix net avant dédouanement. Cette mesure de rétorsion est prise pour une période de 6 mois. Sans réponse des autorités chinoises, elles seraient, par la suite, reconduites pour 5 ans.

Cette sanction fait suite à une enquête ouverte par Bruxelles, en février dernier, à la suite d’une plainte d’EU ProSun Glass, l’un des lobbies européens du solaire. Les industriels de l’Union européenne reprochent à leurs concurrents chinois de vendre leurs produits à des prix défiant toute concurrence. Ce qui leur permet désormais d’occuper le tiers du marché européen contre 6% en 2009.

Le vitrage solaire est l’un des composants des modules photovoltaïques en silicium cristallin ou à couche mince ainsi que des panneaux solaires thermiques.

En juin dernier, la Commission avait imposé des surtaxes aux importations de panneaux photovoltaïques chinois, avant de le minorer par la suite.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus